Les sacs éthiques OMYOKI sont fait-main au Népal. Ce sont des sacs alliant commerce équitable, matières premières locales et éco-responsable, et le travail de femmes en difficulté. Leur histoire est touchante par bien des côtés… et leur design composé de tissus écoresponsables et traditionnels népalais et de daim sort de l’ordinaire.

Nous avons découvert l’ONG WSDO (Women’s Skills Development Organization) il y a quelques années et avons été touchés par cette association crée par une femme, pour des femmes. Au Népal les femmes ont très rarement accès à l’emploi et quand elles fuient un mariage difficile, perdent leur mari ou sont répudiées, elles tombent facilement dans la misère, ainsi que leurs enfants. WSDO offre un emploi correctement rémunéré à environ cinq cent femmes. Un système de travail du tissage à la maison a même été mis en place pour que nombre d’entre elles puissent continuer à s’occuper de leurs enfants plus facilement. Les différents ateliers vont de la teinte de la laine au filage, puis au tissage, à la couture, au stockage, et à la vente. Les femmes ont accès à des tâches simples ou plus complexes, gagnent en savoir-faire au fil du temps et sont poussées à gravir les échelons. WSDO a été créé en 1975 par Madame Ramkali, avec quelques femmes au départ, puis a évolué vers une organisation plus large et un modèle pour d’autres structures au Népal. Tous leurs sacs à main, pochettes, cabas sont fabriqués avec des matières locales et des teintures naturelles ou des teintures chimiques mais normées et de qualité. Leur procédé de fabrication est aussi écologique que possible et toutes les chutes sont recyclées.

Tissus écoresponsables et traditionnels népalais

Les matières utilisées sont des tissus ethniques traditionnels du Népal. Les parties en tissage épais extérieurs et les doublures sont 100% fait-main en utilisant du coton importé d’Inde (principalement des matières premières du commerce équitable, mais aussi de fournisseurs non équitables issus de milieux défavorisés et économiquement difficiles). D’autres parties sont composées de laine allo d’ortie qui pousse dans les contreforts de l’Himalaya.

Les tissus sont tissés par des femmes népalaises de milieux défavorisés, selon des méthodes simples et séculaires. Les tissus sont fabriqués de A à Z, c’est à dire du filage du coton, à la teinte, et au tissage.

Teinture naturelle pour tissus écoresponsables OMYOKILes teintures sont écoreponsables. Les sacs et pochettes sont composés de tissus teintés de deux façon, avec :

  • des colorants naturels pour les tons clairs et pastels
  • des colorants chimiques AZO-FREE pour les couleurs noires ou vives. Les colorants de classe AZO-FREE sont sans métaux lourds ni produits chimiques dangereux. Les risques environnementaux dans le pays de production sont ainsi limités et le port des articles sur la peau sans danger pour la santé.